L'augmentation de la masse monétaire

Publié le par Dicarno

Nul besoin d'entrer dans de grandes considérations macro-économique, un simple calcul de bon sens suffit pour se rendre compte que l'augmentation de la mase monétaire va atteindre des sommets et être la source de grands désordres économiques.

Prenons l'exemple de l'US Dollar (j'aurai très bien pu prendre l'euro puisque ça ne change rien à l'affaire). Admettons que le taux de croissance de la masse monétaire (M3) reste constant à 10% et prenons une base 100. Concrêtement cela signifie quoi ?

Au bout de 7 ans la masse monétaire va doubler (= 100*ln(2)/10)
Au bout de 11 ans la masse monétaire va tripler (=100*ln(3)/10)
Au bout de 14 ans la masse monétaire va quadrupler (=100*ln(4)/10)

etc.

Qu'est ce que l'on constate ? Primo, le temps de doublement de la masse monétaire a tendance à racourcir de plus en plus rapidement. Secundo, à chaque fois que la masse monétaire double, cela implique une création monétaire aussi importante que tout ce qui avait été jusqu'alors créé.

On s'aperçoit donc que d'une simple inflation de la masse monétaire, la croissance de la masse monétaire débouche inévitablement à terme, et quelque soit le taux de croissance de ladite masse monétaire, sur un phénomène d'emballement et donc d'hyperinflation. Ce phénomène est le lot commun des monnaies-papiers. De l'Assignats de la Révolution Française aux Zlotys polonais, toutes expériences de monnaies-papiers a toujours fini de la même manière.

Pour information, je rappel que la Fed ne publie plus l'agrégat M3 depuis mars 2006. Depuis quelques années déjà, cet agrégat augmentait tous les ans de plus de 10%.

Nous avons tous entendu que la crise du crédit de l'été 2007 était la conséquence d'une surabondance de monnaie. Les causes faisant les mêmes effets, si le taux de croissance de la masse monétaire de l'USD, qui est, je le rappelle, la monnaie de réserve internationale et la monnaie par laquelle s'effectue la majorité des échanges internationnaux, ne faiblit pas, alors nous courrons à une catastrophe monétaire INTERNATIONALE.

Publié dans Banque centrale

Commenter cet article